des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je me demande à quel stade de la fable des grenouilles qui demandent un roi nous en sommes, en France. A celui où nous nous « lass[ons] de l’état démocratique » ? A celui du soliveau, dont Hollande fournit un portrait assez ressemblant ? Ou, probablement hélas, à une combinaison des deux ?

« Donnez-nous, dit ce peuple, un roi qui se remue ! » En ces temps où commence à frémir l’agitation de l’élection présidentielle, je ne prétends pas être moins grenouille que les autres, et je partage cette réclamation. Mais en même temps que je la fais mienne, je ne peux m’empêcher de m’en méfier : la fable, il faut l’entendre, jusqu’au bout, et la méditer un moment.

try-the-frogs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives