des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Quel meilleur moment que ce temps de l’année où les marrons tombent (et où l’on peut par conséquent les ramasser, les mettre à cuire, et les tirer du feu pour les déguster), pour entendre ou réentendre la fable savoureuse du Singe et du Chat ?

Un jour au coin du feu nos deux maîtres fripons
Regardaient rôtir des marrons.
Les escroquer était une très bonne affaire :
Nos galants y voyaient double profit à faire,
Leur bien, premièrement, et puis le mal d’autrui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives