des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Eh bien !

Yannick Delneste, de Sud-ouest, l’avait bien annoncé deux jours avant le début de cette édition : « Chansons et mots d’Amou : sept ans que des passionnés font jongler notes et rimes, littérature et lectures, bavardages et ritournelle sans se prendre au sérieux. Pas de chapelle, pas d’ayatollah de la “vraie chaaaansoooon” mais de la joie, du rire, du groove dans les allitérations, de la rigueur dans la légèreté. »

Programme rempli. Voyez : l’ambiance était à l’allégresse. Le public bon enfant, merveilleux, chantait en attendant le début des spectacles. Et quand il entrait en scène, l’artiste, subjugué, écoutait ce chant des arènes.

« Quel public ! Quel accueil ! Quel festival ! », s’est exclamé Vincent Roca après le divertissement sur Rabelais qu’il venait de jouer avec Wally. Il s’est ainsi fait l’interprète de tous les chanteurs et comédiens qui sont venus cette année à Amou. Tous nous ont dit le plaisir intense qu’ils y avaient pris, portés par le public et par la magie du lieu.

Quel festival, en effet !… Public chantant, artistes heureux : pour nous autres, organisateurs, que demander de plus ?

Roca, Wally, Rabelais

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives