des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Ce n’est pas un titre de fable. Clarika donnait mercredi soir un concert à la Cigale pour la sortie de son album À la lisière.

Toutefois, Clarika, petite et menue en combinaison noire, de loin, on pouvait la voir comme une fourmi. Une fourmi sensible, éprouvée, volontaire, disant des choses fortes et belles. Une fourmi qui chantait, et qui même, après quelques chansons, s’est éloignée du micro en semblant se dire à elle-même : eh bien dansons, maintenant !

Et elle a dansé, tourné, seule d’abord, sur ses hauts talons, puis s’est déchaussée, pour chanter et danser plus fort encore, au milieu des lucioles, et c’est là que la Cigale s’est mise à se trémousser, à agiter ses bras comme des antennes, et s’est levée, entraînée par la fourmi, irrésistiblement entraînée, battant des ailes, et s’est lancée à pleins poumons avec elle dans des chants d’amour, de vie, de mort, « même pas peur ! » lançait la fourmi, « même pas peur ! » reprenait la Cigale, et oui, un moment de grâce était là, il fallait le partager et en profiter tout de suite, et sans plus penser à rien danser maintenant, danser maintenant.

Clarika sera présente le 2 août prochain à Amou, pour la soirée d’ouverture de l’édition 2019 du festival Chansons & Mots d’Amou.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives