« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Musset nous dit qu’ « il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée ». Le proverbe sonne comme du bon sens mais en réalité il m’a toujours paru étrange. Le mot porte désigne en effet à la fois l’ouverture pratiquée dans un espace clos (la porte d’une ville ou d’une maison) et le panneau permettant d’obstruer cette ouverture. Autrement dit la nature d’une porte est d’être à la fois ouverte et fermée. C’est en quelque sorte un objet quantique.

Dès lors, comme le dirait également Musset (qui n’avait pas connaissance du monde quantique mais en avait peut-être l’intuition), « il ne faut jurer de rien ». Les portes peuvent échapper à la logique ordinaire. L’injonction qui invite à « laisser la porte se fermer seule » suggère que ladite porte a sa vie propre et qu’il ne faut pas la contrarier. Quant à celle qui recommande de « laisser les portes des WC ouvertes » indépendamment du fait que l’on soit dedans ou dehors, elle demande indubitablement un effort de compréhension, que d’ailleurs, en petits caractères, son rédacteur vous remercie de fournir.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
Archives