des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Oh ! L’impression nauséeuse que j’éprouve souvent en parcourant les publications de mes amis sur Facebook… Ce n’est la faute d’aucun d’eux individuellement (j’ai éliminé de mon mur tous ceux qui ne disaient jamais rien d’interessant), mais cette juxtaposition d’indignations, de photos (spectaculaires, artistiques, de vacances), de blagues, de prises de parole, de souvenirs personnels, de conseils pratiques, d’auto-promotion, d’émotions que l’on croit partager, de commentaires (humoristiques, ironiques, compatissants)… c’est terrible ! (En plus d’être indigeste.)

Prenez tous les ingrédients d’une cuisine honnête, empilez-les aléatoirement dans une lessiveuse. Qu’est-ce qu’il en sort ? Des sentiments hachés menu, des persiflages gluants, des vérités fades, des sincérités écœurantes, des appréciations inutiles, des intentions désaccordées.

Mille cris envoyés vers le ciel, mille fientes retombées au hasard.


(Maintenant que j’ai ajouté mon grain de sel à cette bouillie, je vous annonce que je lève le pied pour raison de torpeur estivale. Rendez-vous un jour sur deux.)

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives