En temps réel

Mardi 14 juin dans la soirée je suis revenu en TGV d’Amou à Paris. Et voilà qu’hier 15 juin, à dix heures du matin, bien après l’arrivée du train, j’ai reçu de la SNCF un avis de « perturbation possible » :

Suite à l’alerte canicule, et en fonction de l’impact sur le réseau ferré, votre train 8587 du 14/06 départ à 18:54 à destination de PARIS MONTPARNASSE 1 ET 2 pourrait subir un allongement du temps de parcours de l’ordre de 10 à 20 minutes.

J’ai pensé que la SNCF avait trébuché dans une singularité spatio-temporelle. La voici désormais capable de prédire le passé. Elle vous informe le 15 de ce qui pourrait peut-être advenir le 14. Après coup mais par avance. A l’arrivée de mon voyage, le retard — pardon : l’allongement du temps de parcours — s’élevait en effet à 16 minutes. (Prudente néanmoins dans son annonce rétrospective, la compagnie préfère conserver une marge d’erreur.)

Le message m’invitait ensuite à « prévoir une provision d’eau avant de monter à bord », et assurait : Nos équipes sont mobilisées pour analyser l’évolution de la situation et les informations sur l’état de la circulation des trains en temps réel seront mises à jour sur vos médias habituels.

En temps réel !… Cet en temps réel m’a plongé dans une joie perplexe. Qu’est-ce que la réalité du temps ? La question est vaste, et ses ramifications plus multiples que les aiguillages d’une gare de triage. La SNCF n’en a manifestement pas la même conception que ses passagers. Le mercredi précède-t-il le mardi ? Est-ce que le train du 14/06 circule toujours ? Aurais-je été victime d’une illusion en croyant être rentré chez moi l’autre soir ? Suis-je captif d’une sorte de jour de la marmotte ferroviaire (ce qui tomberait bien mal vu la canicule) ? Et se pourrait-il que le train des frères Lumière ne soit pas encore entré en gare de La Ciotat ?

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Henri

Une nouvelle anomalie, pour un nouveau prix Goncourt?