des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Le populisme repose sur le désir des électeurs qu’on leur raconte des bobards. La réalité est sans doute devenue trop difficile à supporter pour beaucoup de gens. En conséquence de quoi, ils se réfugient dans l’imaginaire. Des politiques peu scrupuleux exploitent le filon et exaltent le rêve : pureté de la nation, avenir meilleur dans l’entre-soi, lendemains qui chantent l’idéal du passé. Du référendum jusqu’au récent triomphe électoral de Boris Johnson, le Brexit le montre très bien.

La question est : combien de temps avant que le rêve passe ?

2 réponses à Désir de bobards

  • Faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait, c’est une rareté dans le monde politique, que ce soit en France, chez nous aux States, ou ailleurs. Y a-t-il jamais eu un ‘bon vieux temps’ où c’était la norme?

  • Parce que les autres politiques (ceux qui ne sont pas populistes) ne racontent jamais de bobards ? Si, depuis 40 ans, les politiques au pouvoir n’avaient pas fait le contraire de ce pourquoi ils avaient été élus, s’ils avaient respecté le choix démocratique des peuples (N’est-ce pas M. Sarkozy qui a fait valider par des députés aux ordres le traité de Lisbonne rejeté préalablement pas referendum ?), s’ils n’avaient pas envers et contre tout imposé leur mondialisation (celle des élites autoproclamées), peut-être les populistes seraient-ils moins en vogue. Bojo a sorti la Grande-Bretagne du pétrin européen et je mets ma main au feu que dans 5 ans son pays nous taillera des croupières (N’avait-on pas prédit “la fin du monde” pour l’Angleterre dès l’annonce du Brexit ?). Cela n’engage bien sûr que moi mais j’attends avec impatience un Boris Johnson français qui saurait nous éloigner de la malfaisante politique élyséenne actuelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives