des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

La nouvelle variante du coronavirus a joué un mauvais tour aux Anglais : leurs frontières sont fermées, les camions sont bloqués à Douvres et à Calais plus sûrement encore que par le Brexit, et ils craignent pour leurs approvisionnements.

Pour l’instant ce sont les laitues, les choux-fleurs et les citrons qui leur font défaut. Pas le sens de l’humour, qu’ils cultivent localement en abondance, comme on sait. Si j’en crois la rumeur, ils se sont mis à recycler de vieilles histoires de la période soviétique, comme celle-ci : « Un homme rentre dans une boutique. Elle est vide. — Vous n’avez pas de viande ? demande-t-il à l’employé. — Ah non, ici nous n’avons pas de poisson. La boutique qui n’a pas de viande, c’est en face. »

 

Une réponse à De l’humour sans laitues

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives