« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Une contagion est un « attouchement dommageable et dangereux », si l’on s’en réfère au Dictionarium latinogallicum de Robert Estienne, qui traduit ainsi en 1538 le mot latin contagio. C’est donc afin d’éviter des attouchements dommageables et dangereux que nous sommes invités en temps de pandémie à respecter les « gestes-barrière » et la « distanciation » physique.

Le mot (composé à partir de cum et de la racine de tangere « toucher ») désigne ainsi au départ le contact rapproché par lequel la maladie se transmet d’une personne à une autre. Par la suite il a désigné la transmission elle-même, puis, par métonymie, la maladie contagieuse, et enfin l’épidémie.

Ce que l’étymologie souligne, c’est qu’il y a dans la contagion un émetteur et un receveur, un contagieux et un « contagié » (ou plusieurs). Dans le cas d’une pathologie fréquemment asymptomatique comme le covid, où l’on ignore a priori qui est qui tout en étant amené par précaution à porter un masque, il pourrait être intéressant d’établir une typologie des caractères en fonction de la catégorie dans laquelle chacun a tendance à se situer spontanément. Qui dois-je protéger : moi-même ou les autres ? Suis-je la victime ou le danger ?

© Moulinsart

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Prochains spectacles
Archives