des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

On pouvait, la semaine passée, retrouver Brassens non seulement dans la bouche d’un mort mais aussi au chevet d’une blessée grave.

Brassens a beaucoup chanté les chansons des autres. Celle-ci, Belle Dame (paroles : Henri Contet musique : Paul Durand) vient accompagner les images d’une vidéo prise sur les quais pendant l’incendie de Notre Dame. On y voit la tristesse sidérée des Parisiens, telle que je l’ai moi-même ressentie et partagée.

À ce propos, je suis heureux d’annoncer que la mairie de Seclin, près de Lille, où Marie Christine Barrault et moi avons joué La Fontaine / Brassens vendredi dernier, a décidé de reverser la totalité de la recette à la reconstruction de Notre Belle Dame.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives