des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

​Lundi dernier, nous sommes retournés au Bataclan. C’était la première fois depuis le massacre du 13 novembre 2015. Au moment d’entrer dans la salle, j’ai senti que mes tripes se nouaient. Chacun sait ce qui s’est passé là.

Nous sommes montés au balcon, et j’ai pris la photo que voici. Je me souvenais d’avoir vu quasiment la même, prise le soir du concert des Eagles of death metal, et de m’être demandé, en regardant chaque silhouette : quels sont ceux qui sont morts, quels sont ceux qui s’en sont sortis ?

C’est fou comme la vie reprend ses droits. Nous avons pris deux bières au bar, le concert a commencé, (Feu ! Chatterton, excellents), et la musique et la danse ont envahi la salle et estompé les fantômes, à la manière dont les fleurs et l’herbe nouvelle du printemps 1919 avaient reconquis, j’imagine, les tranchées des poilus.

Une réponse à Bataclan

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives