« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

cometes structure et composition

Ayant rédigé l’autre jour un billet sur Pythagore, je me suis aperçu que je ne savais de lui que des choses très superficielles. Je me suis donc acheté le “Que sais-je” qui lui est consacré (Pythagore et les pythagoriciens, par Jean-François Mattéi, PUF).

J’y suis tombé, à la page 44, sur une merveilleuse controverse sur la chevelure des comètes, laquelle pourrait avoir tenu, chez les Grecs, une place analogue à celle qui déchira les Pères de l’Eglise sur le sexe des anges.

Tandis que Pythagore considérait en effet « que l’astre tout comme sa chevelure était formé de quintessence », Hippocrate de Chios interprétait la chevelure de la comète « comme une apparition due à la réflexion vers le soleil des rayons lumineux en milieu humide ». Pour lui, « seul l’astre était formé de quintessence, alors que sa chevelure appartenait au monde sublunaire ».

On imagine que les débats pouvaient durer longtemps. La quintessence, c’était le cinquième élément, l’Ether, plus subtil que le Feu, l’Air, la Terre ou l’Eau, le substrat des corps célestes, éternel, incorruptible, qui échappait aux changements de qualité ou de dimension, et tournait en cercles au lieu de se déplacer en ligne droite comme les autres.

Aujourd’hui, on sait qu’une comète est un corps solide constitué à peu près pour moitié de glaces et pour moitié de “matières météoritiques agglomérées”, et que sa chevelure, ou coma, est composée principalement d’eau, de monoxyde et dioxyde de carbone, de méthane et d’autres gaz volatils. Sur ce point, la controverse est tranchée, c’est Hippocrate qui avait raison.

Un judicieux commentaire posté à la suite de mon article mentionnait qu’Hippocrate de Chios avait été désigné par Alfred Jarry comme le véritable fondateur de la ‘pataphysique. Je me demande s’il ne faudrait pas lui attribuer l’astrophysique également.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Câline du Baron

Tu as toujours été attiré par les astres … mais c’est dans mes filets que tu as découvert le secret de la comète d’Hyppocrate

Prochains spectacles
Archives