des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire
emil nolde nuagesEmil Nolde / Nuages


“A soixante ou soixante-dix ans, non seulement richesse et honneurs paraissent comme nuages flottants, mais encore naissance et mort semblent se suivre comme matin et soir”
(Tang Zhen, Ecrits d’un sage encore inconnu).

J’ignore quelle était l’espérance de vie dans la Chine du XVIIè siècle, j’imagine qu’elle n’excédait pas 40 ans. C’est peu après cet âge que Tang Zhen (1630-1704) prit sa retraite. Il la consacra à rédiger un unique ouvrage, le Qianshu, ou Ecrits d’un sage encore inconnu, qui est un vaste essai sur la sagesse et sur la mise en ordre du monde. Cela lui prit une trentaine d’années. Puis il mourut.

Trente ans est peut-être une durée sur laquelle on peut atteindre la sagesse en se livrant à un travail quotidien. En revanche, pour mettre en ordre le monde, si l’on en juge par son état actuel, c’est notoirement insuffisant.

Une réponse à Nuages flottants

  • Trente ans qui me font penser à quelqu’un ! Rigueur et vigueur du charpentier de Nazareth, descendant des grands David et Salomon…Même la reine de Saba en Ethiopie s’était déplacée vers ce
    dernier tant rayonnait sa Sagesse époustouflante …Et il y eut bien plus que Salomon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives