des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Pour qui douterait encore de l’utilité de la recherche publique, voici un bel exemple d’étude fondamentale et désintéressée: on apprend sur le site du Monde.fr que des chercheurs chinois et britanniques, travaillant sur la vie sexuelle des chauves-souris, ont fait cette découverte majeure: “les chauves-souris pratiquent elles aussi la fellation”.

Ce “elles aussi” fait sans doute référence à l’espèce humaine, qui se croyait jusqu’ici la seule (quelques vicieux bonobos mis à part) à avoir des pratiques amoureuses aussi avancées. Eh bien non. L’observation de la gent chauve-souris nous incite à davantage de modestie.

Pour ma part, je trouve que cette découverte éclaire d’un jour nouveau la fable “La chauve-souris et les deux belettes” de mon camarade La Fontaine:

Une chauve-souris donna tête baissée
Dans un nid de belette (…)

On sait maintenant ce qu’elle cherchait à y faire. Et du mauvais accueil qu’elle reçut, on peut induire que les belettes n’aiment pas ça.

Notons enfin le commentaire avisé d’un lecteur de l’article: “c’est Batman qui va être content”.

Une réponse à La vie sexuelle des chauves-souris

  • A noter qu’une autre équipe de chercheurs, français et nippons cette fois, est sur le point de révéler que la pipistrelle s’adonne à l’occasion au cunnilingus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives