La comédie en musique

La comédie musicale est un genre anglo-saxon. Les théâtres de Broadway à New York et du West End à Londres proposent une offre continuelle de spectacles qui restent souvent à l’affiche pendant des années. Rien de tel en France, où même le Roi Lion s’arrête au bout de deux saisons.

Ce désamour est ancien, il est presque congénital à l’esprit français, sans que je puisse l’expliquer davantage. Molière déjà le soulignait, dans son avant-propos à George Dandin, divertissement royal dont Lully avait composé la musique:

Notre nation n’est guère faite à la comédie en musique, et je ne puis pas répondre comme cette nouveauté-ci réussira. Il ne faut rien souvent pour effaroucher les esprits des Français : un petit mot tourné en ridicule, une syllabe qui, avec un air un peu rude, s’approchera d’une oreille délicate, un geste d’un musicien qui n’aura pas peut-être encore au théâtre la liberté qu’il faudrait, une perruque tant soit peu de côté, un ruban qui pendra, la moindre chose est capable de gâter toute une affaire.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires