des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire
Je réponds ici à la curiosité légitime de quelques uns qui se demandent comment j’ai bien pu me retrouver invité à Cannes par Jeanne Moreau.

J’ai connu Jeanne par l’association Equinoxe, qu’avait créée Noëlle Deschamps : elle en était la Présidente, moi administrateur.

Cette association, qui existe toujours, a pour objet d’offrir à des scénaristes débutants ou confirmés l’occasion de soumettre leur scénario à l’avis de plusieurs grands professionnels du cinéma, d’horizons et de nationalité variés. Les temps forts de son activité étaient les ateliers d’écriture, qui se sont longtemps tenus deux fois par an, au printemps et à l’automne, dans le cadre assez exceptionnel du château Beychevelle, dans le Médoc. Au fond du parc coulait la Garonne, au fond des verres le Saint Julien.


Jeanne justifiait ainsi son implication : « Si ceux qui écrivent des scénarios en France étaient des menuisiers fabriquant des chaises, on se retrouverait le cul par terre presque à chaque fois qu’on déciderait de s’asseoir ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives