des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire
– Tu as déjà vu un ballet classique ? Tu vois comment on fait des pointes et des entrechats ?
– Oui, je crois.
– Eh bien vas-y. Pendant deux minutes, occupe toute la scène, traverse-la dans tous les sens.
– En faisant des pointes et des entrechats ?
– Oui. Tout ce que tu veux. A toi d’inventer.
Je le regarde. Il me fixe droit dans les yeux. Il est sérieux. Je suis interloqué. Cette proposition est extravagante.
Je souris. J’hésite.
– Bon… Eh bien, d’accord. J’essaye.
C’est parti. Sans musique. Je m’élance, en chaussettes et en short, les bras en arc de cercle au-dessus de la tête. Je tends mes jambes, me hisse sur la pointe des pieds, j’avance en croisant rapidement les talons. Je m’imagine avec des chaussons et un tutu, je m’incline avec grâce d’un côté puis de l’autre, je ramène mes bras sur mes flancs, et les fais onduler comme dans le Lac des Cygnes. Alternativement, je me vois avec des collants et une ample chemise blanche, et j’enchaîne d’un bout à l’autre du plateau une série de sauts souples et puissants, une cuisse montant vers l’avant, l’autre repliée vers l’arrière, noble et majestueux, au moins dans l’intention.

Paris, mai-juin 2004. Stage d’interprétation intitulé : ” Expression, engagement, présence “

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives