« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »
charles-trenet-CD-que-reste1.jpg


Sur la play-list impossible d’Arbon  figure ce véritable classique du “Fou Chantant”.
Mais cette chanson est tout sauf folle! Paradoxe?  Vision tronquée?
Quelle place exactement occupe Trenet au Pantheon Musical d’Arbon?

Trenet, je le place très haut, dans le Top 5 (cf ma chanson “J’aime bien“).
A bien des égards c’est le plus grand: c’est le premier des modernes, c’est le plus prolifique (mais voilà le problème avec les prolifiques: beaucoup de choses ne sont pas bonnes), c’est celui qui a le plus fort rayonnement international (en tant qu’auteur compositeur).

“Que reste-t-il de nos amours” est sans doute sa plus belle chanson.
C’est peut-être la plus belle chanson française jamais écrite.
Le public, d’après ce que j’ai lu, place “la Mer” au-dessus.
Pas moi (et d’assez loin d’ailleurs).

Des paroles irradiant le charme universel de la nostalgie (bonheurs fanés / cheveux au vent / baisers volés / rêves mouvants), l’évocation de l’enfance et d’une France secrète et douce (un p’tit village / un vieux clocher / un paysage / si bien caché), et une mélodie incroyable, qui est devenue un standard chanté par les plus grands (I wish you love: Shirley Bassey, Frank Sinatra, Bing Crosby, Marlene Dietrich).

On peut mourir après avoir écrit ça…

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
V.M

“L’hymne à l’amour” a été simplement interprétée par Edith PIAF plein d’autre l’on chanté avant, puis aprés elle. Il est par contre vrai que quand on fredonne cette air l’on pense de suite à la “Môme”.

anonyme

Cette chanson est reellement universelle; tout comme l’hymne à l’amour d’Edith Piaf!

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives