Tango chinois (2)

tango-shoes2.jpg

Oscar me raconte l’Argentine. Son exil en France. Le théâtre. Son goût pour les costumes, le travestissement. Comment souvent lui-même invente ses tenues de scène, les coupe et les coud. Comment souvent lui-même il les nettoie, les repasse. Il est dans l’âme un artisan, il a des mots d’artisan, concret, passionné, inventif, à l’opposé du « pré-fabriqué » dont il s’est curieusement fait le complice à la télé. Même chose pour la musique. Oscar est un musicien merveilleux, hors du temps, à la fois kitch et simple, comme les tangos qu’il compose. Le tango, c’est la mélancolie faite danse, les siens rougeoient comme des feux.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires