des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

L’Inde, les Etats-Unis et d’autres pays ayant interdit leur accès aux voyageurs venus d’Europe, c’est encore chez Montaigne que je vais chercher quelque sagesse : « Il est temps de nous dénouer de la société […] Il faut se réserver une arrière-boutique toute nôtre, toute grande, en laquelle nous établissons notre vraie liberté et principale retraite et solitude ».*

Se dénouer de la société : en ces temps de coronavirus, c’est un conseil judicieux. « Tutti a casa » comme disent les Italiens. Tout le monde reste chez soi, à l’écart, limitant les contacts.

Au fond, au-delà de la présente crise, c’est cette attitude que nous devrions adopter. Reconnaissance faciale, big data, vies qui s’étalent sur les réseaux sociaux, messageries : notre exposition aux autres est permanente, les interactions souvent vaines et excessives. N’érigeons pas de murailles mais réservons-nous une arrière-boutique, et cultivons-y « notre vraie liberté ».

* Montaigne Essais I, 39

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives