des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

© Tireman

Bifurquons, donc.

Il suffit de prendre le chemin de l’Auvergne, et de quitter la grand’route pour monter dans la montagne. C’est là, à l’écart, dans un village de soixante habitants, que se trouve l’Arthé Café.

Marc et Maï sont les maitres du lieu. Tous les dimanches, une assemblée restreinte mais fervente d’amateurs éclairés les y retrouve pour communier autour de la chanson, de la soupe et de l’amitié. Le cérémonial est immuable : un artiste, invité à prendre place sur la petite scène, chante (en français, c’est obligatoire) pendant un peu plus d’une heure. Puis, on dresse des tables dans la salle, pour partager une assiette de soupe. Enfin, ceux qui veulent restent pour le diner complet, lequel se termine toujours en poésies et en musique.

J’ai eu la chance et le bonheur de passer là dimanche dernier. Dimanche prochain, c’est au tour de Jérémie Bossone. Un endroit rare, on vous dit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives