des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Voyez comme je suis. Je venais d’apprendre, comme tout le monde, que Nelson Mandela allait être inhumé dans son village natal de Qunu, et cela m’avait fait sourire : l’humble consonance de ce toponyme (pour des oreilles francophones) conférait une subtile ironie à ce qui devait se passer en ce lieu. Car comment vient-on au monde – et comment en part-on, au fond, même en grande pompe-, sinon le cul nu ?

Je songeais ainsi à la destinée des hommes lorsqu’un mystère se produisit : en naviguant sur mon smartphone, j’arrivai sur la page wikipedia de la cacasse à cul nu. Je suis bien incapable d’expliquer cette coincidence, je n’avais fait aucune recherche autour de cul ni de nu (cela m’aurait de toute façon conduit vers de tout autres horizons). Qu’est-ce que c’était que cette cacasse qui se présentait à moi ?

Eh bien, contrairement à ce que son nom laisse d’abord supposer, il s’agit d’une préparation culinaire. La cacasse à cul nu est un « plat du pauvre » des Ardennes, composé de pommes de terre et d’oignons. Wikipedia précise : « “à cul nu” signifie l’absence de viande, la cocotte servant à la préparation étant uniquement frottée avec une barde de lard afin de parfumer les pommes de terre lors de la cuisson ». Mais on nous indique aussi que, remise au goût du jour, « la cacasse se déguste désormais “culottée”, c’est-à-dire avec une saucisse fumée et des tranches de lard. »

Mon esprit abasourdi vagabonda longuement sur ces quelques fils que le hasard avait tendus entre l’Afrique du Sud et les Ardennes, entre cuisine et obsèques, entre cul nu et culotte, entre cocotte et cercueil. Association d’idées dérisoire : une cacasse à cul nu, une carcasse à Qunu.

Je lis que Mandela avait écrit : « Je ne doute pas un seul instant que lorsque j’entrerai dans l’éternité, j’aurai le sourire aux lèvres ». Pouvait-il imaginer que des êtres légers comme moi l’auraient aussi ?

© Reuters Kevin Coomb

© Reuters Kevin Coomb

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives