des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Il y a un an aujourd’hui que Papa est mort.

Cette photo de nous deux, je l’ai retrouvée au fond d’un tiroir, chez Maman. Je crois que je ne l’avais jamais vue, en tout cas jamais regardée. Je reconnais la sanguine, accrochée au mur, et le petit secrétaire, qui se trouve toujours dans la chambre de Maman. Elle a dû être prise le jour de mon baptême. J’avais sept ou huit mois.

Papa, je suis frappé par l’expression douce et rêveuse de son visage. Il a une façon d’être là et de ne pas être là par laquelle je lui ressemble. Je suis frappé aussi par le tendre silence qui semble déjà, malgré mon très jeune âge, nimber notre relation, et que cette photo a saisi. Qu’est-ce qu’il y a dans ce silence ? Une minuscule distance, une complicité qui ne se noue pas complètement, une absence d’effusion naturelle, deux sensibilités bénignement divergentes, et comme un imperceptible embarras flottant sur une très grande et bienveillante affection.

Une réponse à Un an, Papa

  • Tu mets des mots sur les émotions qu’eveillent en toi cette photo. Mais une chose est absolument sûr tu ressemble fort à ton père et effectivement vous partagez le même regard qui se perd dans vos pensées… celles que tu exprimes encore.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives