Twitter et les trous du cul

Elon Musk rachète Twitter. Pour ma part, ça m’est bien égal. Je ne me suis jamais inscrit sur Twitter. Je ne vois pas l’interêt d’exprimer son avis et ses réactions à tout bout de champ, ni a fortiori celui de suivre à longueur de journée ceux de Madame Unetelle ou de Monsieur Tartempion.

Je ne suis d’ailleurs pas plus actif sur Instagram ou Tik Tok. En matière de réseaux sociaux, on ne me trouvera que sur Facebook (et je me demande de plus en plus ce que j’y fais). Peut-être est-ce grâce à cette sobriété que je suis moins sur les nerfs que beaucoup de mes contemporains.

Selon Jaron Lanier* en effet, un Américain qui observe de façon assez visionnaire les nouvelles technologies, la meilleure manière pour un réseau de retenir quelqu’un sur sa plateforme consiste à lui fournir de quoi se mettre en colère. On va donc créer des fils de discussion où chacun pourra à loisir s’engueuler avec le monde entier. « Vous ne pouvez pas, dit Lanier, lutter face à l’algorithme de Twitter qui est construit pour exciter vos émotions négatives et vous transformer en trou du cul. C’est le meilleur moyen de vous rendre dépendant. »

On évalue à 440 millions environ le nombre d’utilisateurs de Twitter dans le monde. Sachant qu’Elon Musk vient de mettre 44 milliards de dollars sur la table pour le rachat, ça nous met le trou du cul à 100 dollars en moyenne. Personnellement, je trouve que c’est cher.

* https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jaron_Lanier

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires