Regret de transition

Le « genre » est devenu un grand sujet de société. Il est possible désormais de changer de sexe assez facilement, et j’ai dans mon entourage deux familles où des jeunes ont entrepris ce long passage de garçon à fille ou de fille à garçon.

Toutefois j’ai lu que quelques-uns de ces « trans » finissaient par regretter leur transition. Ils voudraient retrouver leur sexe d’origine. Mais le corps n’est pas plastique à l’infini. Une fois qu’on a mis en œuvre dans sa chair la phrase fameuse de Simone de Beauvoir « on ne nait pas femme, on le devient », on s’aperçoit qu’elle n’est pas aisément réversible et que la compléter par « on ne naît pas homme, on le redevient » est une toute autre affaire.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires