des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Ici, on met un masque à la reproduction de la plus ancienne statuette de l’humanité (la dame de Brassempouy dite « à la capuche ») et on lui intime de rester dans sa grotte. Il faut dire que si les personnes âgées sont vulnérables au virus, celle-ci doit être particulièrement fragile : elle a 25000 ans.

Là, c’est la statue d’un petit jeune de 2515 ans nommé Périclès que l’on asperge de produit désinfectant. Il doit se dire que c’est bien gentil, tout ce soin dont on l’entoure, mais qu’il aurait mieux valu le faire avant, en 429 av JC par exemple, quand une autre épidémie sévissait, la peste, et qu’il en mourut.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives