des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je ne suis évidemment pas le premier à avoir l’idée de faire le rapprochement entre une certaine Pénélope F., laquelle s’est mise tout-à-coup, contre sa volonté, à faire beaucoup parler d’elle, et la chanson de Brassens. Mais je veux creuser un peu l’affaire, et montrer comment, à partir du texte de celle-ci, on pourrait, moyennant quelques altérations, en arriver au portrait (vrai ou faux, ce n’est pas à moi d’en juger) que ses détracteurs aimeraient tracer de celle-là.

Voici donc le texte, et les premières annotations ou commentaires que j’y ai apportés dans cette perspective. Les lecteurs que cela amuse sont bien entendu invités à ajouter leur pierre à l’édifice.

 

PENELOPE (Georges Brassens)

Toi l’épouse modèle le grillon du foyer1
Toi qui n’as point d’accrocs dans ta robe2 de mariée
Toi l’intraitable3 Pénélope
En suivant ton petit bonhomme de bonheur
Ne berces-tu jamais en tout bien tout honneur
De jolies pensées interlopes4

1 amorce de contrepèterie : le Fillon du groyer (?)
2 bourse conviendrait mieux
3 impayable eût été un contresens
4 interlope : “qui se fait en fraude, dont l’honnêteté ou l’honorabilité sont douteuses”. La rime est parfaite (et riche).

 

Derrière tes rideaux dans ton juste milieu
En attendant l’retour d’un Ulysse5 de banlieue
Penchée sur tes travaux de toile6
Les soirs de vague à l’âme et de mélancolie
N’as-tu jamais en rêve au ciel d’un autre lit
Compté de nouvelles étoiles7

5 En Français moderne, Ulysse devient François et navigue sur la Sarthe
6 il s’agit sans doute de tapisser le siège d’un député
7 on sait aujourd’hui que Pénélope y comptait aussi des biftons

 

N’as-tu jamais encore appelé de tes vœux
L’amourette8 qui passe qui vous prend aux cheveux
Qui vous conte9 des bagatelles10
Qui met la marguerite11 au jardin potager
La pomme12 défendue aux branches du verger
Et le désordre à vos dentelles13 

8 comprendre : la galette
9 faute d’orthographe, rare chez Brassens. Lire : compte, comme plus haut
10 antiphrase. Ex : “une bagatelle de 500 000 €”
11 ou plutôt le bouton d’or
12 la pomme d’or également
13 allusion possible aux femmes vénales qui glissaient jadis les paiements reçus en espèces dans leur corsage ou sous leur jarretière

 

N’as-tu jamais souhaité de revoir en chemin
Cet ange, ce démon14 qui son arc à la main
Décoche des flèches malignes
Qui rend leur chair de femme aux plus froides statues
Les bascul’ de leur socle bouscule leur vertu
Arrache leur feuille de vigne15

14 le démon dont il est question dans cette strophe est évidemment l’argent qui corrompt
15 découvrant ainsi la fente de la tirelire

 

N’aie crainte que le ciel ne t’en tienne rigueur16
Il n’y a vraiment pas là de quoi fouetter un cœur
Qui bat la campagne17 et galope
C’est la faute commune et le péché véniel18
C’est la face cachée de la lune de miel
Et la rançon de Pénélope19

16 le ciel sans doute pas, mais l’électeur ?
17 campagne électorale, s’entend
18 c’est ce que disent tous ceux qui sont pris les doigts dans la confiture
19 la face cachée, la lune : métaphores pour le derrière. On peut de cette façon suggérer à mots couverts que les protagonistes de cette histoire pourraient finir par l’avoir dans le fion.

Une réponse à Pénélope : une étude de texte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives