des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

August Macke, Marché à Tunis (1914)

Les habitants du village de Souain-Perthes-les-Hurlus, en Champagne, s’appellent curieusement les « Goyas ». C’est là que le soldat allemand August Macke, qui « n’avait que la peinture en tête », est mort au front le 26 septembre 1914. C’est là qu’il est enterré, parmi les « Goyas » donc. Il avait vingt-sept ans.

Depuis que je tiens ce blog, chaque 11 novembre j’ai évoqué la grande guerre. Nous voici en 2019. Nous en avons fini avec les célébrations du centenaire de la guerre de 14. Peut-être vais-je enfin me taire, et laisser les morts enterrer les morts, avec cette image de paix, de soleil, de couleur et de vie.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives