des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

« Le pêcheur et l’homme d’affaires » est un court métrage de Simon François qui concourt au Nikon Film Festival. Si j’en parle ici, c’est qu’il reprend une histoire qui m’est chère : La leçon de pêche, d’Heinrich Böll, que j’ai mise en chanson dans Kodjo.

L’angle retenu ici est simple, très réaliste, fidèle à la morale de l’apologue sur l’argent et le bonheur. A mon goût toutefois, le film manque un peu d’ironie, de mordant.

Pour voir le film (2mn 20s), cliquez sur la photo, ou le lien ci-dessous :

http://www.festivalnikon.fr/video/2016/2538

Pour la chanson :

 

Une réponse à Le pêcheur et l’homme d’affaires (Kodjo au cinéma)

  • Ah, un peu de fraîcheur dans ce monde tiraillé entre peurs et surenchères. L’ironie y est (mais effectivement, pas le mordant, alors que le poisson, lui, il mord).
    Le titre d’origine de la nouvelle de Böll est nettement moins frais, notamment pour nos oreilles françaises:
    “Anekdote zur Senkung der Arbeitsmoral”
    Akpe kaka à toi pour nous avoir transposé cette fabulette dans un univers coloré et sonore qui en renforcent la lecture philosophique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives