des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

M’étant procuré le dernier ouvrage de Denis Grozdanovitch, Le génie de la bêtise, je l’ouvre et tombe sur cette citation de Madame de Staël, en exergue :

« La différence que j’établirais entre la bêtise et la sottise est que les bêtes (animales ou humaines) s’accommodent assez facilement des lois de la nature, tandis que les sots prétendent toujours les dominer ».

Je déguste longuement, et referme le livre. Je poursuivrai plus tard. Le plaisir de cette phrase, à soi seul, justifie déjà l’achat du bouquin.

Le génie de la bêtise, Denis Grozdanovitch, Grasset

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives