des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Il a été beaucoup fait mention ces derniers jours dans la presse anglo-saxonne de l’effet Dunning-Kruger. Cet effet décrit le phénomène de « surconfiance » par lequel des personnes non qualifiées dans un domaine se montrent incapables de reconnaître leur incompétence, et surestiment leur capacité à trouver des solutions. Exemple (pas tout-à-fait pris au hasard, puisque c’est à lui qu’on doit cette multiplication des références à Dunning-Kruger) : l’imaginatif président Trump suggérant qu’on pourrait peut-être désinfecter à l’eau de Javel les poumons des malades du covid-19.

Ce qui est intéressant, c’est la courbe qui trace la relation entre la compétence et l’auto-évaluation de cette compétence. Ceux qui en savent le moins sont convaincus de leur aptitude à affronter les problèmes, ceux qui en savent un peu plus s’aperçoivent qu’ils ne savent rien, et les experts finissent par faire la part des choses entre ce qu’ils savent et ce qu’ils ne savent pas. On a joliment nommé ces trois phases : montagne de la stupidité, vallée de l’humilité, plateau de la consolidation.

Ni la vallée ni le plateau ne posent réellement de problèmes. Le danger, c’est l’altitude de la montagne, qui peut s’élever très haut quand elle est escaladée par des gens de pouvoir.

 

3 réponses à La montagne de la stupidité

  • J’ai écouté attentivement ce que disait Trump (je parle bien l’anglais) lors de ce point de presse et je peux vous affirmer que, une fois de plus, les journalistes ont déformé ses propos (il ne faisait que poser une question) : l’antitrumpisme primaire a encore frappé ! Concernant les UV, c’est une méthode actuellement en développement dans un des plus grands labos israéliens, peu suspect de charlatanisme. Je sais, je sais : c’est Trump, donc c’est mal. Si ça avait été Macron, on aurait dit qu’il “cherchait une nouvelle approche”, que “c’était tout à son honneur, n’étant pas médecin, de poser les questions que tout un chacun se pose”, etc. Deux poids, deux mesures, comme toujours…

  • attention à ne pas se focaliser sur Trump: quand la cible est trop large ce n’e st pas de l’adresse c’est du défoulement que de tirer dessus. Or c’est précisément de l’adresse , de la finesse et du discernement dont on a besoin.
    Je connais sur ce plateau de la courbe bien des savants qui sont trump : rien n’est pire que l’orgueil et la suffisance dont sont empesés les gens de pouvoir leur cour et leur thuriféraires médiatiques: « Est on sot, étourdi, prend t on mal ses mesures
    On croît en être quitte en accusant son sort
    Bref la fortune a toujours tort . »
    la Fontaine : Le mulet et s à généalogie.
    La confiance n’est pas un due, elle se mérite par une attitude humble et assurée et non pas vaniteuse et sûre de soi.
    Dr bernard Crouigneau

  • Hippocrate n’a-t-il pas dit:”la vie est courte, l’art est long, l’impression fugitive, et l’expérience trompeuse”

Répondre à Sérignat Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives