des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

— Déconfinons comme ceci. — Ah, non ! — Plutôt comme cela, donc ? — Non plus. — Alors laissons chacun juger de ce qu’il peut faire ou pas faire. — Non, il faut des règles, sinon les gens font n’importe quoi. — Bon, voilà des consignes strictes. — Mais, vous attentez à notre liberté !

Je constate que, quoiqu’il en soit, demeure intacte « la pleine liberté que les Français ont toujours prise de murmurer et de se plaindre, [même] sous les règnes les plus doux » (Alexandre de Campion, ami de Corneille).

Une réponse à Déconfiner et se plaindre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives