des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

« Dieu est Dieu parce qu’il n’a rien, Il est tout en être, tout en valeur, parce qu’il n’a rien, parce qu’il ne peut rien avoir, parce qu’il ne peut rien posséder, parce qu’il a tout perdu éternellement, parce qu’il est le dépouillement subsistant, infini, personnifié, éternel (…)

« C’en est fini maintenant de ce Dieu propriétaire, de ce Dieu maître, de ce Dieu despote, de ce Dieu qui est assis sur ses trésors, qui les défend et qui ne veut pas lâcher la bride du pouvoir. C’est le contraire qui est vrai : Dieu a éternellement lâché la bride du pouvoir, il ne veut rien pouvoir, sinon donner. Il n’y a rien d’autre en lui que l’amour. Il ne peut nous toucher que par son amour, comme nous ne pouvons le rejoindre que par notre amour.

« C’est un Dieu inconnu, un Dieu inimaginable, un Dieu imprévu, un Dieu que les chrétiens n’ont pas encore commencé à reconnaître (…) On oublie qu’en Jésus-Christ tout a été renouvelé, qu’au travers de l’humanité transparente de Jésus-Christ, le vrai visage de Dieu s’est révélé, qui est le visage de la pauvreté, le visage de la fragilité. Car si Dieu est pauvre, il est fragile ; si Dieu est pauvre, il est désarmé, car il n’a rien pour le défendre, il n’est que son amour. Et il suffit de lui refuser le nôtre pour que rien ne se puisse accomplir.

« C’est ce que nous dit magnifiquement le prologue de saint Jean : « En lui est la lumière, et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne la saisissent pas. Il est dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne le connaît pas. Il vient chez les siens et les siens ne le reçoivent pas. » Et que peut-il faire ? Il meurt. Il meurt pour tous ceux qui refusent de l’aimer. Et il n’y a pas pour lui d’autre issue, et c’est ce que veut dire la croix. »

Maurice Zundel – Revue des Carmes – IIIème année – N° XIV – 1963

(cité par Bernard Pommereuil in L’argent, lieu de conversion)  

2 réponses à La lumière que les ténèbres ne saisissent pas

  • Décidément, je ne comprends rien à ces paroles… Notre Dame de Paris reste avant tout un monument témoin de notre histoire et, à ce titre, sera rebâtie. Quant à la religiosité…

  • Le Christ n’a pas besoin d’avoir : il est!
    Il est l’Alpha et l’Omega, il est en tout, depuis les immensités spacio-temporelles du cosmos jusqu’aux immenses vides séparant les électrons des noyaux de la matière. Depuis le regard d’un enfant né au milieu de nulle part, voici un peu plus de deux mille ans maintenant, jusque que dans nos mégalopoles grouillantes de dixaines de millions d’habitants, fières, riches et violentes, chacune voulant proclamer son pouvoir et sa puissance!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives