des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Ça y est. J’ai achevé ma traversée des fables. Je suis arrivé au bout de l’aventure consistant à apprendre par cœur les deux cent quarante pépites que La Fontaine nous a laissées. Je les ai enregistrées sans ordre, en les prenant dans le recueil au hasard de mes humeurs. On les trouvera rassemblées sur YouTube dans une playlist intitulée Fables en vrac.

Apprises par cœur, et non pas lues. Pourquoi ? Parce que comme l’a très bien noté le comédien Philippe Caubère, « apprendre un texte, c’est choisir de le pénétrer plutôt que de le survoler, le visiter, l’explorer plutôt que de se contenter de se laisser “traverser” par lui, c’est s’en imprégner enfin, en jouir, en souffrir aussi, bref se l’approprier. Pour avoir une chance, une petite chance, d’un jour pouvoir l’incarner comme si on l’avait écrit. »

 

3 réponses à Fables en vrac

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives