des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Il me semble qu’il y a beaucoup d’analogies entre la relation d’un peuple avec son chef et celle d’un cheval avec son cavalier. Que nous disent les maîtres de manège de la conduite d’un cheval trop chaud ? « D’oser rendre un peu des rênes et de le laisser aller vers l’avant. » De celle d’un cheval devenu inquiet qui a tendance à faire des écarts ? De demander « le pas ou l’arrêt dans le calme, sans tirer sur les rênes ou la longe, et de le rassurer. »

En toute circonstance, nous disent-ils, « souvenez-vous que le cheval sera toujours plus fort que vous. Évitez de trop le contraindre. Travaillez avec lui sans lutter avec lui. »

Il est grand temps pour Emmanuel Macron d’apprendre à monter à cheval.

Rodolphe Solovici © Le Progrès

https://www.fouganza.fr/conseils/monter-et-gerer-un-cheval-chaud-tp_34514

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives