des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

J’ai la faiblesse de penser qu’il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre. Lorsqu’éclate un scandale de corruption, comme on en voit beaucoup ces temps-ci, dans le sport, la politique ou ailleurs, je ne crois pas que la plupart des protagonistes aient été animés dès le départ par la cupidité ou même la recherche de leur avantage personnel. Je crois que, placés dans un milieu corrodé par l’argent, ils réagissent en fonction d’une sorte de loi physico-chimique quasiment naturelle, dont La Rochefoucauld a donné l’énoncé le plus clair : « Les vertus se perdent dans l’intérêt, comme les fleuves se perdent dans la mer ».

michel-platini

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives