des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Un mien ami annonce sur Facebook le décès de sa mère. Une dame lui répond : « Mes sincères condoléances à votre Maman.»

J’ai d’abord pensé que cette dame faisait erreur, mais au fond, peut-être pas. Si, comme l’affirme Baudelaire, « les morts, les pauvres morts ont de grandes douleurs », on ne songe que trop rarement à leur dire qu’on y prend part.

Une réponse à Condoléances

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives