des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Samedi, à Amou, quelques gilets jaunes sont pacifiquement installés sur le rond-point. Parmi eux, un bénévole du festival. Je descends de voiture, nous nous saluons chaleureusement. — Vous voyez, me dit-il, ici, on n’emmerde personne. On ne bloque pas, on ne filtre pas, tout le monde passe. Mais on montre qu’on est là !

A l’heure où à Paris, à Bordeaux, à Toulouse, et sur toutes les télés de France, le pays paraissait une nouvelle fois s’embraser, à Amou les grandes affaires du jour étaient le téléthon et le concert de la Sainte Cécile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives