« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

bossette.png

Un mien neveu, âgé de vingt ans, avait un petit chat pour animal de compagnie. Ce petit chat étant mort, il nous l’annonce sur Facebook, tel une moderne Agnès, en détaillant les circonstances de ce drame : « Il s’est cru dans GTA mode vie illimité. Il a voulu renverser une bagnole… manque de chance la bagnole a tenu le coup…» Puis il ajoute : « Tu vas me manquer, je t’aimais vraiment petit monstre, ca ve me faire vide de ne plus te voir me sauter dessus à mes retours d’entrainements et autres… RIP. »

La maman dudit neveu, à peine lues ces lignes, se fend illico d’un commentaire compatissant : « Je suis si désolée pour toi mon coeur. Les mots sont insuffisants pour décrire ce que je ressens depuis hier. C’était ton bébé… Je te demande pardon, je me sens tellement coupable…» (De quoi se sent-elle coupable ? Je l’ignore. Je suppose que c’est peut-être de lui avoir offert le chat en question.)

Réplique du neveu : « Oui bon on va bah faire de tels etats d’ames sur fb maman…lol. Te prends pas la tête. En plus tu me fais passer pour un fragile là mdr ».

Les époques ont beau changer, les jeunes hommes de vingt ans ont toujours horreur des épanchements maternels en public.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives