des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

On avait accusé Socrate de corrompre la jeunesse. Cela pourrait bientôt m’arriver. Voici le mail que m’adresse un de mes anciens étudiants de Sciences Po :

Je vous écris après avoir vu une vidéo de votre chanson sur La Fontaine et l’Ena. J’ai moi-même fait Sciences Po, et vous avez d’ailleurs été mon professeur d’introduction à l’art oratoire le temps d’une semaine en première année. Cinq ans plus tard, je m’apprête à passer l’Ena, non pas du tout pour devenir administrateur, mais pour m’en délivrer définitivement. Je me fiche profondément de l’Etat et de ses services. Mais j’espère avoir ce concours pour pouvoir y échapper véritablement. Je crois que votre parcours personnel est plus que suffisant pour comprendre ce raisonnement. Au delà de cela, je souhaitais vous dire que j’ai régulièrement suivi vos albums depuis cinq ans, qui sont magnifiques. Votre parcours, ou du moins le peu que j’en connais, me parait être atypique, immensément profond et humain. Il m’a souvent rappelé à moi-même. A la veille d’une nouvelle étape, je voulais vous remercier, et vous souhaite de continuer à « bien dispenser votre temps ».

Eviterai-je la ciguë ?

Socrate-cigue.png

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives