des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

J’extrais du nouveau livre de Sylvain Tesson, S’abandonner à vivre, ce joli passage concernant Lao-Tseu.

arrosage-arrosoir.jpg

« Lao-Tseu arrosait son potager avec ses disciples. Il était muni d’un petit arrosoir et passait de plante en plante, avec lenteur et minutie. Un des garçons dit au vieux lettré : – Maître, pourquoi ne creusons-nous pas un petit canal pour irriguer tous les plants d’un seul jet ? Lao-Tseu releva le bec de son arrosoir, regarda son élève en souriant : – Mon ami, jamais ! Qui sait où cela pourrait nous mener ? »

En voilà un qui sentait venir d’assez loin les méfaits de la rationalisation.

Une réponse à L’arrosoir de Lao-Tseu

  • “Lao-Tseu l’a dit : il faut trouver la voie !… Moi, je l’ai trouvée !…C’est très simple : je vais vous couper la tête !… Alors, vous aussi, vous connaitrez la vérité !…
    (air connu par Hergé, mdr)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives