« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

la-bucaille-vue.jpg

On se réveille, on ouvre les volets, on se remet au lit, on regarde. C’est notre chambre, pour quelques jours, dans une maison du Cotentin.

Je ne connais pas d’autre lieu où se côtoient à ce point l’intime et l’espace. L’air du large glisse sur nos peaux. La mer nous invite à l’horizontale. Le ciel et ses nuages font un miroir à nos draps.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques Langlois

BARNEVILLE-CARTERET: ce lit en rab’, l’art rêvé?

Prochains spectacles
Archives