des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Il y a quelques mois, j’avais proposé sur ce blog un concours de désordre.
Je n’avais pas alors à ma disposition de photo du bureau dans lequel mon beau-père passe le plus clair de ses journées. Enfin, le plus clair… Pas exactement, puisque les volets sont clos en permanence. Contrairement à l’architecte de la BNF, il sait bien, lui, que la lumière du soleil est un ennemi de la longévité des livres.
Désormais, j’ai donc une vue de cet endroit. Elle est floue, mais sans doute ce flou s’accorde-t-il à la profusion confuse des ouvrages, portant principalement sur l’histoire, les langues anciennes, la théologie.


Lorsqu’il quitte sa table de travail, mon beau-père ferme à clé la porte de son antre. Comme Grincheux, le nain de Blanche Neige, à qui il ressemble parfois, il redoute par dessus tout que quelqu’un vienne mettre de l’ordre dans son beau désordre. Du coup, il est qualifié haut la main pour le concours.

 

Candidat n°4

Candidat n°6

5 réponses à Concours de désordre (5)

  • Voila qui ne s’appelle pas “faire Plas nette”, en effet!

  • Va falloir jouer serré car l antre est gardée par tel ou tel centaure à la face horrible et le moindre geste peut te faire glisser illico au fin fond de l’Hades !…et le roi de l ‘Hadès, il règne sur tant de gens, tant de gens ! Même que Zeus a voulu pour cette raison marier la petite et belle et frêle Persephone, fille de Demeter déesse des saisons, des fleurs et des fruits à ce grand roi de l’Hades…Bon, j essaierai quand même, rien que pour la beauté de Perséphone et pour avoir à la bonne la grande Demeter qui passa des jours et des jours à la rechercher tant son cri de jeune demoiselle enlevée résonna dans tout le cosmos !

  • Ah oui, Maurice! Ca m’interesse beaucoup!

  • ici à Athenes parmi mes amis jesuites j ai le top du top du désordre en mille feuilles archéologiques d’un spécialiste des sites grecs remontant jusqu’ au 13 eme siecle avant JC…MYCENES ! Je vais essayer d’avoir la photo de l antre aux mille richesses, sorte d etroit passage vers l HADES…comme dans les mystères d’ELEUSIS !

  • je regrette que le désordre photographié et stigmatisé soit celui des livres car évidemment lespossesseurs d’ipod n’ont plus besoin de poser sur leur bureau des piles de livres.S’ont ils pour autant dans la vie quotidienne des modéles d’orde?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives