des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire
Un bouquet de nouvelles chansons

Ne chantez pas la mort, chantaient Ferré et Caussimon.
Pourtant Brassens l’a fait souvent, avec bonheur.

Moi, c’est un thème qui m’est cher. Comme je suis du genre à y penser souvent (“la préméditation de la mort, disait Montaigne, c’est la préméditation de la liberté”), elle se présente régulièrement sur mes lèvres sous la forme d’une chanson.

“Madame” a été écrite il y a quatre ans. Elle aurait pu figurer sur mon précédent album, mais il y avait déjà “Félix“, et bien qu’elles soient très différentes, c’est quand même le même sujet…

Il parait que vous arborez, madame, une robe noire
Il parait que vous racolez du matin jusqu’au soir…

4 réponses à Madame (chanson n°3)

  • Parmi les plus belles de la sélection. Bien rythmée, bien chantée et le ton est en phase avec le propos.

  • Merci beaucoup, pieton, de ton commentaire. Mais ne t’excuse surtout pas de dire ce que tu penses: c’est ça qui m’est utile. Pour le côté “premier de la classe”, je te renverrai à une chanson (La
    Fontaine l’Ena et moi) que je mettrai bientôt sur ce blog: “Ah! Qui dira un jour combien c’est dur / D’oublier son éducation pour devenir enfin cigale”… Ceci dit, ça me donne envie d’essayer une
    autre manière de chanter “Avant de traverser les nuages”.
    J’espère avoir le plaisir de te recroiser un de ces jours, et surtout, continue à commenter!
    Amicalement à toi

  • Bonjour Jean-pierre,

    Vu qu’on n’est pas encore ami, je dois pouvoir me permettre des commentaires sincères (à moins que ce ne soient justement les relations amicales qui incitent à la sincérité). Juste ami d’ami (kikko) ou errant croisé dans les rues de la Rochelle (tiens on dirait le titre d’une chanson d’Arbon…).
    Bref, “madame” est ma préférée des trois, mais ce n’est que mon avis.
    on reste bien accroché à cette histoire, dont je cherche encore si le thème serait une métaphore.
    J’aime beaucoup aussi “avant de traverser les nuages…”, mais là comme sur “le chant du vermisseau”, j’ajouterai un peu de nonchalance à la voix, un chant un peu moins “premier de la classe” (qui cependant se prête bien au thème de “madame”).
    Mais, j’ai honte de juger comme ça légèrement un tel travail.
    je me le permets en tant que fan, bien sûr.
    en tout cas, au plaisir de vous recroiser prochainement, chez kikko, chez amélie et ses crayons ou à l’un de nos concerts. en plus ça ferait plaisir à ma femme, véritable groupie elle 😉

    amicalement,
    le pieton

Répondre à arbon Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives