« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Félix, c’est-à-dire heureux, en latin. Quel beau nom lorsqu’on y accorde sa vie, et, mieux encore, sa mort !

Tel fut le privilège dont jouit le Président Félix Faure, mort en galante compagnie à l’Elysée le 16 février 1899.
Je ne résiste pas, même si elle est célèbre, à citer l’anecdote du médecin, qui, dépêché sur les lieux, demande au planton :
— Le Président a-t-il toujours sa connaissance ?
— Non, Monsieur, elle est sortie par la porte de derrière !

Ladite connaissance fut aussitôt surnommée « la pompe funèbre » par les humoristes de l’époque.

Felix-Faure.jpg
Georges Clémenceau, farouche adversaire de Félix, n’épilogua pas trop sur les circonstances du décès. Mais on lui prête ces mots : « Félix Faure est retourné au néant, il a dû se sentir chez lui », et « Il voulait être César, il ne fut que Pompée ».

Félix par arbon

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives