des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Le chef d’oeuvre de Gainsbourg, c’est l’Homme à tête de chou (1976).

C’est là qu’il est au sommet de son art, de son humour, de son jeu avec la langue, de sa dérision. Totale liberté musicale, totale invention (techno, électro, slam sont déjà là…), et totale parodie de tous les genres, ceux qu’il invente comme les autres.

C’est un album concept, comme on aimait en faire dans les années 70. Toutes les chansons sont liées entre elles. La rencontre entre l’Homme à tête de chou et Marilou, son héroîne, a lieu chez Max, coiffeur pour homme… Ecoutez ce texte ébouriffant…

 

Une réponse à L’Homme à tête de chou

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives