des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire
Bob Dylan a sorti le double album Blonde on Blonde en 1966, après sa légendaire apparition au festival de Newport, où, sous les huées du public, il abandonna dit-on l’esthétique folk pour un rock électrique et inspiré.

Je ne saurai dire pourquoi les 7 minutes et quelques de “Stuck inside of Mobile with the Memphis blues again” m’ont toujours évoqué une Amérique à la chaleur poisseuse et aux routes interminables. C’est une longue ballade énergique et paradoxale en lisière d’ennui. Chaque fois que je l’entends, elle m’envoûte, mais je ne suis jamais sûr de l’écouter jusqu’au bout.


Ici la version live, parue en 1975 sur le disque Hard rain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives