Cent milliards de mouches

C’était un énorme graffiti qu’on pouvait lire sur le mur de l’Ecole des Beaux Arts, rue Bonaparte :

Cent milliards de mouches ne peuvent se tromper : bouffez de la merde !

Je date le slogan de mai 68, mais il est peut-être postérieur.

Mais qu’est-ce que cent milliards de mouches ? Rien du tout, si j’en crois le site du Jura agricole et rural, sur lequel (merveilles de Google) j’ai atterri en quête de précisions.

J’y lis en effet qu’un couple de mouches, en avril, peut donner naissance à « 190 milliards de milliards de mouches au mois d’août, si le cycle de sept jours est observé ». Commentaire avisé du site : « C’est plus que considérable ».

Vérification faite, c’est un million de fois moins que ça. C’est exactement 191,000,000,000,000 (cent quatre vingt onze mille milliards), d’après un site américain cette fois. Mais c’est toujours considérable, puisque, d’après la même source,  cela pourrait couvrir la Terre d’une couche de mouches de 14 mètres de haut.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires