des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire
Dans la série “Astronomie et Insectes“, j’ai appris récemment qu’il existait à dix milliards d’années-lumière (c’est loin…) une galaxie dite de l’Araignée. Elle est extrêmement massive et tisse une toile de gravité dans laquelle se précipitent comme des mouches toutes les galaxies plus petites qui se trouvent à proximité. Au centre du système, d’énormes geysers de particules rapides sont émis avec une énergie inouie. On suppose qu’ils sont comme les éructations de l’araignée elle-même, laquelle est un trou noir gigantesque, tapi là, se nourrissant de phénoménales quantités de matière, aspirant tout, jusqu’à lui-même, cataclysme sidéral engloutissant les étoiles-insectes qu’il prend à son piège par centaines de milliards…
Voici l’image officielle qu’on nous en propose, prise par Hubble:

undefined

Mais j’ai du mal à ne pas lui préférer celle-ci: cliquer ici

Pour en savoir plus: http://www.esa.int/esaSC/SEMFSIV74TE_index_0.html

Une réponse à La galaxie de l’araignée

  • cette image prise par Hubble de “la galaxie de l’araignée”me fait penser à Spinoza contemplant pour se reposer de son travail de polisseur de verre(reconnu parfait) et de la rédaction de ses réflexions philosophiques(suscitant quelque hostilité) les combats d’araignées,e les mouches prises dans leur toile

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives